Notre élevage

L'élevage des ânes de Monédiès est né de la rencontre hautement improbable entre un garagiste belge et le Chemin de St Jacques. En 1998 lors de mon périple de Belgique à Santiago, j’ai eu l’occasion de cheminer accompagné d’un âne des Pyrénées durant une semaine. Séduit par sa compagnie, je décidais quelques années plus tard d’acquérir mes deux premières femelles Ginger et Orane en Octobre 2007.
Avec l’aide et le soutien de quelques éleveurs de l’association des ânes des Pyrénnées, Georges, Pier Yves, Dominique, Erika et les autres..., nous avons appris patiemment notre métier d’éleveur d’ânes.

Présentation de l'âne des Pyrénées

Anes des Pyrénées, élevage Monedies
L'âne des Pyrénées est une ancienne race locale dont le standard a été défini à partir de cartes postales anciennes, de gravures et de manuels d'hippologie des siècles passés.
Aujourd’hui, seuls ont droit à la dénomination ânes des Pyrénées les animaux inscrits au stud-book (livre généalogique), soit au titre de l'ascendance, soit à titre initial par un jury représentant l'association et les Haras nationaux.

Comment reconnaitre un âne de Pyrénées ? Le pourtour des yeux, le bout du nez, les aisselles et le ventre sont blancs ; sa robe est sombre, noire pangaré. Son allure est énergique, l’œil est vif, les oreilles mobiles et plantées haut sur la tête !

Nos ânes

Aujourd’hui l’élevage compte une soixantaine d’ânes dont 20 femelles à la reproduction, 2 baudets (mâles reproducteurs), 25 hongres (mâles castrés) au travail pour les randonnées, et une douzaine d’ânons entre 6 mois et 5 ans qui apprennent patiemment leur futur métier.

Nous ne mettons pas les ânes au travail avant l’âge de 5 ans afin de leur permettre le meilleur développement possible et la maturité nécessaire pour les confier à des familles avec de jeunes enfants.

Par respect pour nos femelles, elles ne sont pas mises à la reproduction chaque année. Ces années-là, elles viennent donc prêter main forte à l’équipe des hongres pour les randonnées.

Notre éthique

Sachez qu’en louant ou en achetant nos ânes, vous accomplissez un acte militant, car vous voyagez avec un âne des Pyrénées. Cette race est en voie de disparition. Ainsi, vous participez activement à la préservation d’une espèce menacée. L’âne des Pyrénées fut sélectionné au cours des siècles pour son courage et son agilité sur les chemins escarpés.

Tous les ânes sont éduqués au bât et à l’attelage, sociabilisés et habitués aux enfants. Par conviction, la tenue de notre élevage et nos prairies sont en agriculture biologique et certifiés par EcoCert. Nous produisons notre propre fourrage dans le plus grand respect de la nature et de l’environnement.

Nous sommes membres de l'association des Anes de Pyrénées. Pour en savoir plus sur les ânes des Pyrénées, visitez le site de l’Association L’Ane des Pyrénées

Nos activités d’élevage évoluent au rythme des saisons et du cycle naturel de nos animaux.

La saison de reproduction des ânes des Pyrénées

La saison de reproduction à lieu au retour des beaux jours et se fait naturellement et en liberté dans les prés sans aucune intervention de notre part sur nos ânesses, c’est ce que l’on l’appelle de la monte en liberté.

Nous proposons également des saillies de nos 3 baudets ânes des Pyrénées agréés à la monte pour des tiers. Nous prenons les ânesses en pension à la ferme et pratiquons pour ces prestations de la monte en main ou nous pouvons également proposer nos baudets à la location.
Tout renseignement par mail ou téléphone

Nos ânesses sont mises à la reproduction, et par conséquent à la production laitière une année sur deux. Lors de ces années de repos gestationnel, les ânesses participent à la saison touristique de randonnée âne, ce qui leur permet de tonifier et muscler leur corps altéré par 12 mois de gestation et 8 à 9 mois de lactation.

Les mises-bât (naissances) ont lieu au printemps sur notre ferme dans un espace dédié non loin de la maison, afin de pouvoir veiller et intervenir en cas de besoin.

Les ânons et leurs mères resteront près de nous durant les premiers mois et jusqu’à la fin de la saison de traite. Nos enfants se chargeront par leurs visites de leur sociabilisation et de l’imprégnation des ânons.

La traite des ânesses pour la production de l'ait d'ânesse

Nous débutons la traite des ânesses lorsque les petits ont atteint l’âge de 3 mois. Pour le bien de leur croissance, il est indispensable qu’ils puissent profiter entièrement du lait de leur mère durant ces premiers mois de vie et jusqu’à ce qu’ils commencent à diversifier leur alimentation. Dès lors, le partage du lait peut commencer…
Afin de privilégier un contact serein et naturel avec nos ânesses, nous effectuons la traite manuellement, deux fois par jour à 6h00 et à 12h30.

Pour que les ânesses offrent leur lait, il est indispensable que leurs petits restent à leur côté et continuent à téter. Nous séparons les mères et leurs petits quelques heures seulement avant la traite tout en leur permettant de conserver un lien visuel, tactile et olfactif durant ces heures de séparation.

Une ânesse produit environ 1,2 litre de lait par jour.

Nous accordons une extrême importance au bien-être et à la sérénité des ânesses et de leurs petits. Ces moments de traite sont des instants de partage privilégiés qui créent un climat de confiance précieux entre l’animal et l’homme que les ânons conserveront tout au long de leur vie.

La saison de traite dure environ 4 mois. Elle débute en Septembre lorsque la saison de location d’ane de randonnée s’achève pour se terminer début Janvier.
Un âne et un ânon dans la ferme

Le devenir de nos ânons

Une fois sevrés vers l’âge de 9 mois, les ânons grandissent paisiblement au sein du troupeau jusqu’à ce qu’ils soient en âge de travailler.
Nous attachons une extrême importance au bien-être de nos animaux et à leur devenir.
Aucun de nos ânes n’est destiné à la consommation humaine (pas de boucherie chez les Zenoni).

La vente d’ânes des Pyrénées

Certains d’entre eux trouverons un acquéreur auprès duquel ils auront vocation au loisir, à la traction animale (maraîchage avec âne, au débardage…), asinothérapie, à l’entretien des parcelles…

Les autres resteront à nos côtés et deviendront des ânes de bât qui accompagneront petits et grands vers de mémorables vacances itinérantes à dos d’âne sur les chemins de notre belle région.

Les femelles une fois adultes, vers l’âge de 5 ans, seront misent à la reproduction et nous donneront la joie de nouvelles naissances et participeront à la production laitière des ânes de Monédiès.